Nicolas Debon a étudié aux Beaux-Arts de Nancy. Pourtant c’est Outre-Atlantique, au Canada, qu’il se fait remarquer par plusieurs éditeurs nord-américains. Il remporte notamment le Horn Book Award (un important prix américain de littérature jeunesse) en 2007. Après une dizaine d’années au Canada, il revient en France, où il se consacre à l’illustration mais aussi à la bande dessinée. Le sport et l’histoire nourrissent profondément son travail. Il publie chez Dargaud Le Tour des géants (2009), L’invention du vide (2012), et Marathon, publié cet été, qui, après le cyclisme et l’alpinisme, nous plonge dans les Jeux Olympiques, en 1928.